J’ai intégré dans ma préparation à la CCC 2008 deux sorties longues … genre bien longues. Des rando-courses d’une durée de 5 et 6 heures. Il s’agit de s’habituer à gérer un effort de longue durée. Cette durée d’effort n’a rien d’exceptionnel en soi, je l’ai déjà pratiquée plusieurs fois en compétition (c’est ça d’être lent) et même en randonnée classique notamment sur le GR20 en Corse (bon c’est loin tout cela) mais c’est une première pour moi au sein d’un plan d’entraînement structuré. De quoi tester un peu le physique et la volonté … et d’absorber une bonne dose de D+. Il y a quand même 5600m de D+ qui m’attendent fin août. Il faut habituer les guiboles à ce genre d’exercice velu et apaiser l’esprit du bonhomme face à la hauteur du problème.

Je me suis débrouillé pour que le tout coïncide avec une période de villégiature dans le haut Doubs. Mon cousin m’a suggéré une idée de parcours pour cette première sortie : atteindre le sommet de la Dent de Vaulion via le sommet du Mont d’Or en partant du village des Longevilles Mont d’Or. Jadis, il a effectué deux fois de suite un parcours similaire en 5h15 et 5h45 en y allant cool … Ouais, seulement jadis il a été aussi champion junior en ski de fond (vous savez les mecs qui ont des grosses vo2max) alors même si l’idée est particulièrement alléchante je crains de dépasser allégrement la durée initialement prévue … Bah, on est là pour se faire plaisir.

Allez, va pour la Dent de Vaulion. C’est un sommet Suisse du Jura vaudois qui culmine à 1483m d’altitude et domine la vallée de Joux et de Vallorbe. Le versant nord, abrupt, est une falaise alors que le versant sud en pente douce est facilement praticable. De son sommet, on bénéficie d’une vue magnifique sur les lacs suisses : le lac de Joux, le lac Brenet, le lac de Neuchâtel, le lac Léman (il y en a deux autres de visibles semble-t-il mais il doit falloir de bons yeux) et sur les Alpes (le massif du Mont Blanc bien sûr, histoire de me rappeler pourquoi je suis ici) … enfin c’est quand il fait beau, sinon on peut toujours admirer ses pieds. Si le brouillard est de la partie, il faut d’ailleurs bien regarder où les pose, notamment sur la ligne de crête un peu avant le sommet de la Dent pour éviter des tracasseries administratives avec son assurance vie.

Le Mont d’Or est quant à lui un sommet du Jura français. Il n’a rien à envier à son homologue suisse bien qu’un peu moins haut d’une vingtaine de mètres (1461m). Sa falaise est par contre nettement plus large. Ce genre de profil n’est pas original dans la région, une falaise d’un côté et des pâturages en pente plus ou moins douce sur l’autre versant.

Entre les deux une faille (on va dire un vallon encaissé) au fond de laquelle se tapit le village suisse de Vallorbe (Altitude : 770m).

De quoi se taper le dénivelé qui convient … Le tout sera effectué avec l’équipement au grand complet, enfin presque j’ai quand même pas poussé le vice à emporter tout le matériel obligatoire de la CCC genre les frontales. Faut pas abuser des bonnes choses …

Le Circuit au départ des Longevilles Mt d’Or :

07h19 Les cernilles (j’ai loupé le bon chemin).08h09 Le sommet du Mont d’Or. Devant, le vide …

L’ascension du Mont d’Or :
A partir de la mairie, prendre la rue du Crêt en direction du Calvaire, puis la rue du pont de bois droit devant. Au pont de bois (bon, il est en béton en fait) prendre le chemin balisé jaune et bleu sur la droite en direction de la ferme de la Barthelette. Il grimpe pas mal au début. Attention, le balisage est peu visible par endroit et le chemin le plus large n’est pas toujours le bon. Sauf si vous compter aller cueillir des framboises aux Cernilles.
Suivre le balisage jusqu’au parking du Mont D’or. Prendre sur la droite le chemin d’approche utilisé par les adeptes du parapente et du deltaplane pour rejoindre la ligne de crête. La première ascension est terminée … 573m de D+ au compteur.


08h12 Le sommet du Mont d’Or. Au loin, l’objectif du jour : la Dent de Vaulion.

A moins de chanter à tue tête en trottinant vous avez de grande chance de croiser ou d’avoir croisé tout un lot de chamois. Ca vaut le coup de garder son souffle …

La descente sur Vallorbe :
Suivre la ligne de crête par la droite. Le chemin est balisé (sentier des fermes des alpages) et vous emmène, un peu plus bas, à proximité de la frontière suisse. Les amateurs de vieilles pierres peuvent admirer au passage les bornes frontières. Traverser nonchalamment la frontière à proximité d’un refuge pour prendre la direction de Vallorbe en suivant le balisage sous forme de losanges jaunes caractéristiques des chemins de randonnée suisse. Vous aurez pris soin d’emporter dans votre sac votre carte d’identité pour ne pas rendre fébrile le douanier suisse.

Après être passé devant la ferme de Pralioux dessus, vous passerez devant … dans le mille … Pralioux dessous. Ne cherchez pas cette seconde ferme, il n’y en a pas ou plus d’après ce que j’ai compris. Une petite portion de bitume casse patte, car particulièrement raide par moment, puis à nouveau un chemin qui nous emmène à une croisée des chemins. Prendre la direction de la gare judicieusement matérialisée par le dessin d’un train sur un panonceau jaune. Allez dans le centre de Vallorbe rallonge le parcours inutilement à mon avis. Vous arrivez dans Vallorbe par le chemin de Pralioux. Passez sous les voies ferrées et prenez sur votre droite la route du tunnel en passant devant un centre de « réfugié » puis rejoindre la rue des grottes.


09h29 On quitte Vallorbe en direction de la Dent de Vaulion.

L’ascension de la Dent de Vaulion :
Traversez l’Orbe pour rejoindre la route de la Raz plus au sud et la suivre à gauche en direction du centre du village. Suivre le circuit de la dent de Vaulion. Attention deux itinéraires sont proposés. Prendre le plus court. Nous emprunterons en partie le second pour le retour. Le chemin monte par les Grands Crêts, jusqu’au-dessous du refuge de Béboux, puis un sentier forestier conduit à « Sur Voué ».
Après la traversée d’un pâturage, vous longerez la Crête qui vous mènera jusqu’au sommet de la dent de Vaulion.
La seconde ascension est terminée … 1347m de D+ au compteur.

10h33 Le sommet de la Dent est proche.10h35 Vallorbe en contrebas et le Mont d’Or en face.
10h37 Le sommet.10h41 Le lac de joux. On est à la limite du plafond nuageux.


10h57 Le lac de Joux après avoir entamé la descente en direction du village du Pont.

La Petite Echelle, direction la France :
Ce n’est pas le tout, il faut penser à la descente. Celle-ci est effectuée par le versant opposé en direction du Village du Pont à travers les pâturages. A droite, par un étroit sentier pentu dans la forêt vous rejoindrez l’ancienne route en direction de Vallorbe. Prendre la direction du chalet du Mont d’Orxeires. Il ne faut pas louper l’embranchement à moins de vouloir retourner sur Vallorbe … Cette portion est particulièrement pentue. On grimpe d’un coup de 85m en zigzag … c’est bon pour les cuisses après 4h30 de balade.

11h07 … un étroit sentier pentu dans la forêt …11h29 On grimpe d’un coup de 85m en zigzag.

Cette petite grimpette se termine au parc à bisons … Visite du parc, dégustation si le coeur vous en dit … il paraît que le steak de bison est excellent. Prendre ensuite la direction de la ferme de la Petite Echelle. Le chemin suit plus ou moins la route en coupant les virages. Traverser la route cantonale au niveau d’une maison pour prendre une route forestière goudronnée sur une quarantaine de mètres. On finit par arriver à la frontière matérialisée par un cabanon et la signalisation appropriée. La ferme de la Petite Echelle n’est plus très loin.


11h31 Le parc à bisons.

Le retour aux Longevilles Mont d’Or :
De manière à gagner un peu de temps, quitter les chemins balisés et profiter d’une trouée dans les bois pour rejoindre la ferme de la Roulette. C’est facile, au dessus de la ferme de la Petite Echelle, il suffit de prendre droit dans la pente. Il y a un petit passage dans le bois mais son accès est très praticable. Il n’y a pas trop de risque de se perdre (sauf brouillard), au pire, vous tomberez sur la route se dirigeant vers la ferme de la Roulette.


12h12 Quelque part entre la ferme de la Petite Echelle et la ferme de la Roulette.

Rejoindre ensuite la ferme de la Boissaude par la route. S’il fait beau c’est l’occasion rêvée de boire une petite mousse en terrasse. Passer la ferme par la gauche (ne pas prendre la direction des Granges Raguins) et un peu plus loin prendre le chemin balisé nommé « Retour rapide Longevilles Mt d’Or ».
Abandonner le chemin balisé pour prendre la route en direction des Granges Barthod.
Vous arrivez à un croisement avec la route de Mont d’Or que vous emprunterez sur votre droit e pour rejoindre une ancienne carrière après une courte montée. Prenez le chemin de la carrière (balisage VTT piste les Seignots 4) pour rejoindre les Longevilles Mt D’or.


12h57 On aperçoit les premières maisons des Longevilles Mont d’Or … Je commence à avoir faim !

En guise de repos du guerrier, je ne saurais trop vous conseiller une bonne sieste, bercé par le son lointain des clarines.

Voilà une balade bien sympathique sur un terrain varié, idéale pour un off. Peut-être que mes compères lyonnais auront envie d’y goûter un jour. J’en serais ravi.

Note : Le réglage actuel de ma montre Polar sous estime le kilométrage effectué à des allures faibles. Je l’ai calibré en fonction et pour mes compétitions sur 10km. De plus l’échantillonnage des données était réglé sur 15s au lieu des 5s habituelles. Bref tout cela pour dire que la distance réellement parcourue est probablement un peu plus importante. De l’ordre de 38/39 km ?

Récapîtulatif :

Durée : 6h04
D+ : 1840m
Distance : 36km

Share This