Vous le savez probablement, l’organisation de l’UTMB a durci le règlement de la course en allongeant la liste du matériel obligatoire, la conséquence des conditions météo de 2010 particulièrement exécrables même si elles n’avaient rien d’exceptionnel. Ces modifications auront alimenté quelques fils de discussion et provoqué des grincements de dents. Notamment l’obligation d’emporter un sur-pantalon imperméable.

Je me garderai bien de polémiquer sur les choix effectués par les organisateurs. Bons ou mauvais, excessifs ou pas, il y a un règlement et chaque participant doit s’y conformer. Personne ne nous oblige d’ailleurs à participer.

Quel sur-pantalon imperméable ?

Le choix est vaste et la gamme de prix tout autant. Du produit d’entrée de gamme à quelques euros au produit le plus technique incluant une membrane respirante avec des prix qui grimpent vite et dépassent joyeusement la barre de la centaine d’euros.

J’ai opté pour la qualité gage de confort et de sécurité. Le vent, la pluie (et pourquoi pas la neige en altitude) associés à la fatigue peuvent vous conduire à l’abandon si votre équipement n’est pas adapté. Sans compter que le risque d’hypothermie est relativement élevé en cas de blessure ou de gros coup de mou. Par expérience, je sais ne pas avoir un mental suffisant pour vouloir affronter le Grand Col Ferret en étant déjà frigorifié en arrivant sur Arnuva. D’ailleurs, c’est peut-être tout simplement de la sagesse …

Le produit choisi serait de préférence :

  • imperméable : ne serait ce que pour respecter le règlement et c’est quand même bien le minimum pour un sur-pantalon imperméable d’être imperméable !
  • respirant : indispensable pour un usage en course.
  • compressible : pour arriver à faire rentrer tout ce fourbis dans mon sac,
  • pratique et notamment facile à enfiler : vous vous imaginez être contraint de déchausser pour enfiler votre sur-pantalon dans trente cm de boue alors que le ciel vous tombe sur la tête ? Vous avez toujours envie de jouer au flamand rose ?
  • solide : pour éviter de se retrouver avec un pantalon maille résille filet dès le premier contact avec un buisson.

J’ai omis volontairement le critère prix. Ce n’est pas que j’ai gagné au loto mais force est de constater qu’il est malheureusement incompatible avec les autres critères.

Sur-pantalon Shelter :

Mon choix s’est porté sur un produit Raidlight. Le sur-pantalon Shelter de la marque Vertical. Le monde est bien fait parfois, il était justement disponible en magasin chez mon partenaire Running Conseil . 😉

C’est un sur-pantalon ultra léger et imper respirant destiné à l’alpinisme d’été et à la randonnée. N’espérez pas vous protéger du froid avec lors de votre prochaine sortie en raquette. Un vêtement idéal comme fond de sac du fait de son poids plume et de son faible volume. Il est très compressible et livré avec une poche de compression (un simple sac avec une cordon de serrage).

Une ouverture latérale totale permet de l’enfiler très facilement. Si le produit ne vous convient pas, vous pourrez toujours le refiler à un pote chipendale ! La qualité des zips n’est généralement pas un point fort des produits Raidlight (ou alors je n’ai guère de chance). Ceux-ci semblent être à la hauteur du produit. A surveiller dans le temps. Le tissu ne sortira pas vainqueur d’une rencontre avec les ronces et ne semble pas d’une grande résistance face à l’abrasion mais les concepteurs ont pensé à renforcer le bas du pantalon au niveau des chevilles pour éviter une usure prématurée au contact des chaussures.

Bon, il ne faut pas rêver. Le produit est respirant certes mais dans une certaine limite. Son usage doit se limiter à des conditions fraiches voire froides. Mouillé pour mouillé, autant que ce soit par la pluie plutôt que par la transpiration. 😉


Dans son sac de compression …

Caractéristiques :

Ultraléger et compressible. Souple et résistant.
Imperméable au vent et à l’eau. Très respirant.
Tissu : MP+ Ultra 100% polyamide 50g/m².
Renforts chevilles soudés en MP+ Strong Light.
Taille élastique ajustable sur les côtés par velcro.
Ouverture latérale totale par zips sous rabats, toutes coutures soudées.
Chevilles réglables pour bien s’adapter sur la chaussure.
Couleur : Anthracite
Livré avec une poche de compression.
Poids : 180 g (donnée fabricant).
Poids en taille L avec sac de compression : 226 g.

Prix : 139 €

Les plus :
Membrane MP+ imper respirante, ouverture latérale totale, renforts chevilles.

Les moins :
Le prix. Glups … !

Share This