Bilan 2012 Le Trail Verbier St-Bernard
Trail Verbier St-Bernard. Le Col du Grand Saint-Bernard.

Course à pied :

20082009201020112012
Kilométrage total1 847 km2 076 km2 196 km2 198 km2 574 km
Kilométrage mensuel154 km173 km183 km183 km215 km
Kilométrage hebdomadaire36 km40 km42 km42 km50 km
Vitesse moy. entraînement8,9km/h8,2km/h9,1km/h8,4km/h8,4km/h
Dénivelé total41 165 m61 882 m49 488 m51 038 m73 770 m
Dénivelé moyen284 m472 m327 m357 m450 m
Nombre d’entraînements145131151143164
Durée totale entraînement169h11178h46172h33187h52234h38′
Nombre de compétitions81311107
Durée totale compétition55h23′110h04′104h31′111h45′105h09′
Kilométrage compétitions337 km615 km628 km620 km555 km
Abandon compétitions13020

Une bonne saison mais il était temps que ça s’arrête.

Bilan 2012 Trail des Cabornis
Trail des Cabornis. A l’arrivée avec compère Stéphane.

Forme physique, mental au top, après une LyonSaintéLyon 2011 aux petits oignons, durant laquelle j’ai connu des moments de rare félicité, j’ai eu la sagesse de prendre un peu de repos. Pas de cross au programme et une reprise tout en douceur, guidée par l’envie et l’écoute du corps. Parait que c’est ça l’expérience ? Après trois semaines de préparation générale, j’ai entamé une préparation trail court de 6 semaines pour préparer le premier bloc compétitif de l’année. Un plan d’entrainement de Bertrand Cochard disponible sur le site de Raidlight.

Cet entrainement studieux en début d’année m’a plutôt bien réussi. J’avais la forme pour mon premier rendez-vous de l’année et le Trail des Cabornis (11 mars) s’est transformé en un long mano à mano avec Stéphane Magnan sur le dernier tiers du parcours. Je lui ai donné du fil à retordre mais jouer à la locomotive est exigeant et l’ami Stéphane m’a cueilli en beauté dans le dernier kilomètre avant de m’attendre pour un finish main dans la main. L’est bien cet homme-là. L’esprit trail sans doute ?

Bilan 2012 Lyon Urban Trail
Moment d’euphorie au Lyon Urban Trail. Crédit photo : Joël Philippon / Le Progrès.

Trois semaines plus tard c’était le Lyon Urban Trail (1er avril). J’ai fait la course en solitaire, pas de stéphane pour me motiver et me faire sortir les tripes. Les sensations sont moins bonnes, j’ai l’impression de pédaler dans la guimauve dans chaque montée, le manque de fraicheur sans doute. Pourtant mon classement à l’arrivée est plutôt satisfaisant. Comme quoi. Petit mâchon, dégustation d’une boisson maltée de circonstance à la terrasse du Café-Leffe avec des personnes de bonne compagnie, l’after est un régal à l’image de cette belle course.

J’ai préparé le second bloc compétitif avec un plan Ultra Trail en 16 semaines (toujours) de Bertrand Cochard avec comme objectif principal le Trail Verbier St-Bernard. Un plan avec 5 séances par semaine assez exigeant. Beaucoup de volume notamment le weekend avec des séances longues du type prépa marathon le samedi et des sorties encore plus longues en rando course le dimanche. La semaine n’était pas en reste avec des fractionnés en côte, des footings sur terrain plus ou moins vallonné et quelques séances de piqûres de rappel de vitesse.

Bilan 2012 Trail des Allobroges
Le Trail des Allobroges. L’arrivée avec compère William.

Le trail des Allobroges (27 mai) me servira de course de préparation. Avec un tel ratio distance/dénivelé (53 km pour 4300 m), on peut classer, sans l’ombre d’une hésitation, cette petite plaisanterie dans la rubrique des courses qui font mal aux cuisses. C’est d’autant plus vrai quand on découvre sur le terrain que le dénivelé est concentré sur les deux premiers tiers du parcours. La dernière partie est étonnamment roulante. Les paysages de la vallée du Brevon sont à tomber et le parcours particulièrement ludique. Sympa la descente en luge ! Et quelle ambiance. Il faut avouer qu’atteindre un col sous les applaudissements des supporters et le son des clarines, ça vous met un poil la patate. Encore de belles rencontres (Tercan, Cédric Chaudet créateur de la marque Vestiaires Principauté Cannoise et futur partenaire de l’Ultra Boucle) et un finish main dans la main avec compère Williams. Et pour une fois, j’ai maravé compère Biscotte. Bon heureusement que la dernière partie était roulante et que le bougre venait juste de reprendre l‘entrainement …

Je ne ferai pas de compte rendu pour le Trail des Allobroges et ce n’est pas faute de l’avoir apprécié. Je me suis lancé corps et âme dans l’organisation d’une épreuve officielle : l’Ultra Boucle de la Sarra. Une course horaire de 6h sur un circuit de 2 km et 90 m de D+ sur les hauteurs de la ville. Création de l’association LYON ULTRA RUN, recherche de partenaires, gestion de la communication et j’en passe. Purée, dans quoi je me suis lancé ! Je reprends l’entrainement studieusement mais j’accumule un peu de fatigue avec ce surcroit d’activité. Il me manque quelques heures de sommeil, c’est fou ce que les journées sont courtes.

Bilan 2012 Trail Verbier St Bernard
Trail Verbier St-Bernard. Dans la descente du Col de Fenêtre.

J’espérais descendre sous la barre des 26h au Trail Verbier St-Bernard (7&8 juillet). Je dois me contenter d’un chrono de 27h43. J’ai fait illusion jusqu’à la Fouly avant d’exploser en vol dans la montée au Col de Fenêtre. Probablement une petite hypoglycémie, mon estomac n’a pas apprécié le pain beurré, aillé avalé la veille et j’ai le système digestif en vrac. Impossible d’avaler le moindre aliment solide, le retour à l’envoyeur est quasi immédiat. Dans ces conditions, la performance n’est pas au rendez-vous et les passages à vide sont difficiles à gérer physiquement et mentalement mais je ne lâcherai pas l’affaire. Oh non pas question. Les paysages somptueux sont à la hauteur de mes souvenirs et je me fais plaisir dans les descentes. Au final, j’aurai passé un excellent weekend dans le Valais avec les compères. Quel pied.

C’est l’entre deux. Une phase en plateau qui doit me conduire au pied du Mont Blanc, enfin me permettre d’en faire le tour. Je suis en vacances à Noirmoutier. L’occasion de faire le plein de sommeil, un max de sommeil. Les footings sont un peu poussifs, de longues lignes droites sous un soleil de plomb le long des digues. Pas très ludique comme balade d’autant que les paysages sont désespérément plats. La motivation est en baisse mais les batteries se rechargent. Les vacances se poursuivent dans le Doubs. La forme revient et je profite des paysages vallonnées du massif du Jura pour faire une orgie de randonnées, de rando courses et autres sorties au long cours à faible intensité.

Bilan 2012 Ultra Trail du Mont Blanc
Ultra Trail du Mont Blanc. Et une polaire finisher …

Après la LyonSaintéLyon, je pensais avoir amélioré significativement mes capacités sur les longues distances. Au vu de mon récent chrono au Trail Verbier St-Bernard, cela semble moins évident. Je ne suis guère confiant à la veille de ma troisième participation à l’UTMB. Après un abandon en 2009 et un hors limite horaire en 2011, j’aimerais éviter de me ramasser en beauté une troisième fois à Arnuva : je déteste les balades dominicales dans Chamonix quand je n’ai pas franchi l’arrivée. Aucun risque de me vautrer à Arnuva cette année, nous ne verrons pas l’Italie et encore moins la Suisse. La faute à la météo. Trop de neige sur les hauteurs. Nous devons nous contenter d’un parcours de repli en fond de vallée sur le versant français. Sentiment mitigé à mi-chemin entre la déception et le soulagement.

Surprise : j’ai une forme du tonnerre. Ce n’est pas flagrant dans les montées mais bon sang quel pied dans les descentes et sur le plat. Je me lâche, pleinement confiant dans ma capacité de réussir cet UTMB réduit. Peut-être même un poil trop : j’avais un peu zappé la dernière montée et je l’ai sentie passer ! Au final sans doute mon meilleur classement sur un Ultra Trail. Une fois n’est pas coutume, je ne risquais pas de trainer aux ravitos : j’étais trempé jusqu’à la moelle ! Heureusement, la deuxième partie de course a été plus sèche. Un grand merci à la famille pour m’avoir encouragé et suivi tout au long du parcours.

Bilan 2012 Le Grand Trail du St-JacquesTrois semaines de récupération et c’est le départ du Grand Trail du St-Jacques le 22 septembre. Fouler les sentiers mythiques du St Jacques s’avère plus exigeant qu’il n’y parait à la simple lecture du profil de la course : chaleur, parcours variés nécessitant d’être un coureur complet mais quel plaisir de découvrir ce parcours chargé d’histoire : tour de la Clauze, Rochegude, le château de St-Privat d’Allier. Des moments forts avec le franchissement des gorges de l’Allier sous la morsure d’un cagnard sans pitié et la montée 2 par 2 des marches de la cathédrale du Puy en courant, sous les encouragements d’un public joueur et chaleureux. 9h24 de bonheur partagé avec l’ami Tazounet.

J’ai vraiment été bluffé par la qualité de l’organisation. Un sans-faute dès la première édition qui laisse présager un beau succès au St Jacques et un rendez-vous incontournable au calendrier. Un grand bravo à tous les participants, finishers ou non. Une pensée particulière pour Patricia qui a réussi la course parfaite. Tout bonnement intouchable. J’ai porté le dossard numéro 1 de cette première édition du Grand Trail du St Jacques avec beaucoup de fierté. 212eme au classement scratch, pas si mal, non ?

Un peu de repos et c’est reparti pour une longue période d’entrainements pour préparer la LyonSaintéLyon avec un plan de Jean-Pierre Monciaux. Pas de compétition intermédiaire mais de nombreux entrainements collectifs en nocturne organisés par les magasins Terre de Running. Au programme également, la reconnaissance du parcours entre Saint-Christo en Jarez et Soucieu en Jarrest pour découvrir les nouvelles portions du tracé que sont le Bois de la Gorge et le Bois de la Dame, toujours sous la houlette de Terre de Running, et la traditionnelle sortie à Sainte-Catherine organisée par le CT Lyon.

Bilan 2012 LyonSaintéLyon
LyonSaintéLyon. Coureur fatigué mais heureux !

La neige est au rendez-vous de l’édition 2012 de la LyonSaintéLyon ce 1er décembre. La balade n’a pas été chose facile avec les conditions météo mais ces mêmes conditions contribuent à forger la légende de la doyenne et celle de son indissociable off. J’avais commandé le ciel bleu, un grand soleil et quelques surprises offertes par les partenaires du Off : des lampes frontales Led Lenser H7, des dossards pour le trail des Cabornis, le Lyon Urban Trail, le Trail des Forts de Besançon, le Trail Verbier St-Bernard et le Grand Trail du St-Jacques et des buffs siglés LyonSaintéLyon 2012 pour conserver un souvenir de l’édition. Un grand merci à Led Lenser France, Extra-Sports, Terre de Running et aux Trailers Verbier St-Bernard pour leur soutien.

Côté performance, l’entrainement a peut-être été studieux mais les préparations de la première édition de l’Ultra Boucle de la Sarra et du Off ont occupé un maximum mes soirées aux dépens de mes heures de sommeil. La fatigue de l’aller aidant, je suis même obligé de faire une petite sieste de 20 minutes à Sainte-Catherine sur la course officielle ! Bref les performances sont quelque peu en retrait par rapport à 2011 mais qu’importe : l’objectif est avant tout de partager ma passion avec autrui et de se faire plaisir. Opération réussie. Heureux également d’avoir contribué à la collecte de près de 15000 euros pour le Centre Léon Bérard avec les autres coureurs SaintéLéons.

Une semaine après la LyonSaintéLyon, j’ai participé au Trail de la Lune en guise de récupération. Un Off dans le pur style MilMil’s pour visiter Lyon by Night à l’occasion de la fête des lumières. Une sortie organisée par Led Lenser France et Terre de Running. Ils n’ont pas fait les choses à moitié pour cette première édition : vestes coupe-vent siglées Trail de la Lune offertes aux participants, vin chaud au pied de la plus grande torche du monde (une Led Lenser bien sûr), ravito à l’arrivée. On a quand même un peu couru entre deux pauses, on était venus pour ça. 100% convivial, à refaire assurément.

Bilan 2012 Trail de la Lune
Trail de la Lune. Organisé par Led Lenser France et Terre de Running.

Un grand merci à tous les coureurs (et coureuses) qui ont partagé avec moi ce plaisir de courir sur les sentiers. A très bientôt en 2013.

Bilan compétitions :

Moins de compétitions et plus d’heures d’entrainement : le secret d’une saison réussie ? En tout cas aucun abandon à déplorer cette année. A croire que les années paires me portent chance. Hum, on va essayer de ne pas se vautrer en 2013 …

ChronoClassementClass. VH1
Le Trail des Cabornis, le 11 mars 2012
(40km, D+ 2045m)
5h00’44 »93/18636/71
Le Lyon Urban Trail, le 1er avril 2012
(39 km, D+ 1360m)
4h12’37 »270/58979/173
Le Trail des Allobroges, le 27 mai 2012
(58km, D+ 4300m)
12h13’20 »114/17739/63
Le Trail Verbier St-Bernard, le 7 juillet 2012
(110km, D+ 7014m)
27h43’28 »140/171129/157
L’Ultra-Trail du Mont-Blanc, le 31 août 2012
(103km, D+ 5862m)
21h27’17 »1268/2125508/857
Le Grand Trail du St-Jacques, le 22 septembre 2012
(70km, D+ 1600m, D- 2250m)
9h24’42 »212/51176/180
La LyonSaintéLyon, le 1er décembre 2012
(140km, D+ 3400m)
25h06 (12h44′ + 12h22′)3644/40151191/1283
Kilométrage mensuel course à piedKilométrage hebdomadaire course à pied
Kilométrage fractionné course à piedDistance course à pied
Dénivelé par sportDurée par sport

Pour en savoir plus : mon carnet d’entrainement.

Share This