Arthurbaldur

Le songe d’une nuit d’hiver
Subscribe

La SaintéLyon, c’est …

C’est la doyenne de l’ultra, un raid nocturne mythique entre les villes de Saint-Etienne et de Lyon. Une course atypique, trail et course sur route à la fois (50% de sentiers pour 50% de bitume), la course d’endurance par excellence au parfum d’aventure, la Saintélyon est plus que jamais le rendez-vous culte de fin de saison. Evénement unique en son genre, la légendaire Saintélyon envoûte littéralement tous ceux qui y participent, en solo ou en relais. Courir la nuit, au cœur d’un immense ballet de frontales sur les crêtes des monts du lyonnais, quelles que soient les conditions météo, est toujours un moment de pure magie.

La SaintéLyon en quelques chiffres :

  • 68 km, entre Saint-Étienne et Lyon, via les Monts du Lyonnais (la distance a souvent varié du fait du changement des sites d’arrivée)
  • 50% de chemins pour 50% de bitume,
  • 1300 m de dénivelé positif pour 1700m de dénivelé négatif,
  • Point culminant à 850m d’altitude,
  • 5 ravitaillements dont 3 points relais.
  • 9 points de chronométrage.
  • 5 formules : individuel, relais de 2,3 ou 4 personnes, randonneur.
  • + une nouvelle formule en 2010 : la Saintexpress, un raid individuel au départ de Sainte-Catherine


SaintéLyon 2008. Oslo, Arthurbaldur et Taz le Diable.

Et pour moi, c’est …

C’est ma course fétiche. J’ai découvert ce truc de fou à une époque où je débutais mes premiers footings. Il était alors totalement impensable pour moi de participer à un tel périple. Courir une nuit entière, relier les villes de Saint-Etienne et de Lyon avec des conditions météos difficiles, la boue, la pluie, la neige, le brouillard, le froid … physiquement inconcevable. Et pourtant, l’envie était là, enfouie, au fond de mes tripes, se nourrissant d’une pratique de la course à pied qui devenait progressivement plus présente et importante à mes yeux. Et puis ce fut le « pourquoi pas ? » et ma première participation en décembre 2006.

J’ai le souvenir de cette inscription, le moment où l’envie de participer à la fête a pris le pas sur mes doutes, sur mes p’tites inquiétudes de coureur face à cette épreuve. J’y vais, j’y vais pas ?

J’y vais bien sur !

D’ailleurs, j’ai pris un abonnement pour 10 ans …

Et la LyonSaintéLyon dans tout ça ?

Il semble que cette idée géniale ait jailli en 2003 de l’esprit brillant quoique légèrement déjanté de Yoyo, un membre du forum d’Ultrafondus à l’occasion du cinquantenaire de la course.

Elle consiste tout simplement à faire le trajet Lyon Saint-Etienne en Off pour ce rendre sur le lieu de départ de la course avant de prendre part à la course officielle pour le retour en se joignant aux milliers de coureurs participants. Soit un trajet total Lyon – SaintEtienne – Lyon et un nom la LyonSaintéLyon. Un sympathique morceau de 138 km, 3000 m de D+ et bien sûr autant de D-.

Le site de la LyonSaintéLyon : www.lyonsaintelyon.com
Je vous invite à rejoindre la page Facebook de la LyonSaintéLyon.
Vérifier votre inscription à l’édition 2011 de la LyonSaintéLyon : Liste des participants.

Quelques liens du site www.arthurbaldur.fr et du site www.lyonsaintelyon.com :

LyonSaintéLyon 2011 :
Les résultats de l’édition 2011.
Les SaintéNews de décembre.
Les SaintéNews de novembre.
Rando Run People à Sainte-Catherine.
Le songe d’une nuit d’hiver (roadbook SaintéLyon 2011).
S’entrainer avec Jean-Pierre MONCIAUX. Plans d’entrainement SaintéLyon.

LyonSaintéLyon 2010 :
Compte rendu de l’édition 2010 : l’aller.
Compte rendu de l’édition 2010 : le retour.
Les résultats de l’édition 2010.
Les SaintéNews de décembre.
Double ration de mythe, la LyonSaintéLyon est dans le Progrès.
La SaintéLyon, reco VTT.
Les SaintéNews de novembre.
Les SaintéNews d’octobre.
Les SaintéNews de septembre.
Plan d’entrainement pour l’édition 2010 (LyonSaintéLyon).

LyonSaintéLyon 2009 :
Compte rendu de l’édition 2009 : l’aller.
Compte rendu de l’édition 2009 : le retour.
Le Roadbook SaintéLyon 2009 avec un article spécial Arthurbaldur ! Merci Michel …
La LyonSaintéLyon 2009 : Suivi Live.
La LyonSaintéLyon 2009 : météo, temps de passages et tracé.
La LyonSaintélyon renaît de ses cendres.
Plan d’entrainement pour l’édition 2009 (LyonSaintéLyon).

SaintéLyon 2008 :
Compte rendu de l’édition 2008.
Plan d’entrainement pour l’édition 2008.

SaintéLyon 2007 :
Compte rendu de l’édition 2007.

SaintéLyon 2006 :
Compte rendu de l’édition 2006.

Un petit topo sur la côte de Sainte Foy Les Lyon. La dernière au programme. Elle n’est pas très longue certes mais ceux qui sont partis un peu trop vite de Saint-Etienne s’en souviendront …

Une liste du matériel à prévoir pour effectuer le parcours dans de bonnes conditions : La SaintéLyon, quel équipement choisir ?

Des liens externes tout aussi intéressants :

Les prévisions météo entre Rhône et Loire par un passionné (M Gagnard) : La météo à temps perdu.

LyonSaintéLyon 2009. Arthurbaldur, Biscotte et Line. LyonSaintéLyon 2009. DenisB, Lamiricoré, Biscotte et Arthurbaldur.

La LyonSaintéLyon

Temps de passage :

2009 2010 2011
Saint-Christo en Jarez 2:25:57 2:27:19 2:07:07
Moreau 3:53:55 3:37:54 3:08:21
Sainte Catherine 5:03:42 4:27:12 3:56:25
Saint-Genoux 7:05:08 6:24:00 5:34:04
Soucieu en Jarrest 8:54:42 7:59:44 6:54:31
Beaunant 10:53:50 09:57:23 08:29:23
Arrivée 12:44:32 11:51:10 09:52:02


LyonSaintéLyon 2009. Line et Arthurbaldur.

La SaintéLyon

Temps de passage :

2006 2007 2008
Saint-Christo en Jarez 1:59:05 1:47:34 1:42:24
Sainte Catherine 3:35:51 3:16:47 3:10:00
Soucieu en Jarrest 6:22:42 5:38:11 5:22:59
Lyon 9:08:00 8:36:08 8:12:42

Classements scratch :

2006 2007 2008
Saint-Christo en Jarez 2238 1000 1698 617 1250 386
Sainte Catherine 1985 887 1532 557 1275 394
Soucieu en Jarrest 2047 914 1581 574 1330 411
Lyon 1547 691 1281 465 1334 412
Total 2239 1000 2752 1000 3237 1000

Classements catégorie VH1 :

2006 2007 2008
Saint-Christo en Jarez 793 1000 638 663 496 449
Sainte Catherine 707 892 585 608 504 457
Soucieu en Jarrest 737 929 606 630 519 470
Lyon 561 707 491 510 523 474
Total 793 1000 962 1000 1104 1000


10 Responses to “La SaintéLyon”


  1. Ωίαסų dit :

    Quand je te lis, je comprend mieux ce que tu me disais au printemps, qu’il fallait que je vienne la faire ! Cette course t’a « appelé » comme elle est entrain de le faire avec moi !

  2. arthurbaldur dit :

    Seul point noir : le monde. Mais c’est bien le seul reproche que l’on puisse faire à cette course. Et encore, ce n’est gênant que pour la première partie du parcours et pour le milieu du peloton. Et puis, si il y avait moins de monde, le ballet des lucioles serait moins … lumineux. ;-)
    Prépare toi à faire le plein de sensations … :D

  3. Arno dit :

    @Arthurbaldur

    Salut,

    J’ai découvert ce site web qui donne les temps de passage en fonction du temps visé et tenant compte évidemment du dénivelé réel pour plusieurs courses, trails, … dont la SaintéLyon..
    Un ami qui a déjà fait la SaintéLyon m’a confirmé que cela tombé vraiment pas loin de ses temps réels.

    http://www.softrun.fr/

    Pour infos.
    A+

  4. arthurbaldur dit :

    Oui, je connais c’est un incontournable.

    J’utilise le site pour les temps de passage et une feuille de calcul du même auteur pour l’estimation du temps (le calculateur de Rémi Poisvert que je surnomme souvent madame soleil dans mes billets).

    Merci quand même, c’est sympa de ta part. :)

  5. Georges le gadoulleux dit :

    Bravo, milles bravo pour ton temps et surtout ton diplome de bronze !!
    Moins de 8H30 c’est extra fort.
    J’y était et j’ai subit la super gadoue,

    Chapeau bas

  6. arthurbaldur dit :

    Je pense que l’on peut féliciter tous les finishers. Vive nous. ;-)
    Chacun, à son niveau, réalise son « exploit » et tes problèmes d’alimentation ont du rendre les choses encore plus difficile. Il y a la souffrance de l’effort, c’est inéluctable il me semble, mais le cerveau gomme très vite les mauvais souvenirs et seul reste la satisfaction d’avoir terminé, d’avoir participé … La SaintéLyon 2008, j’y étais et je l’ai terminé.
    A l’année prochaine, j’en suis sur … :)

  7. Arno dit :

    Bonjour Arthurbaldur,

    Voilà, c’est fait, 8h27 à mon GPS pour 85,9 km… mais que c’est dur de terminer. J’ai trouvé cette course assez cassante dans les descentes avec des genoux de plus en plus douloureux dès mi-parcours. J’ai eu finalement plus de mal à profiter des descentes que de souffrir dans les montées (où de toute façon on marchait dès que la pente devenait raide).

    A+

    Arno

  8. arthurbaldur dit :

    Salut Arno,

    Je suppose que tu voulais dire 65,9km … Ce sont clairement les descentes sur bitume qui te fracasse le plus les jambes. Bah, le corps reconstruit tout cela et tu en sors plus fort mentalement et physiquement. D’édition en édition je trouve d’ailleurs que le temps passe étonnamment plus vite. C’est probablement du au fait que je sais à quoi m’attendre … Finir est souvent dur car l’esprit à tendance à considérer que l’arrivée est proche dès le ravitaillement de Beaunant alors que le kilométrage n’affiche que 57km …
    Je n’avais pas topé que tu allais participer à la SaintéLyon … Pour la prochaine, fais moi signe ! Plus on est de fou … :)

  9. Taz le Diable dit :

    Super concentré de tous les articles sur la STL, que de progression d’ailleurs ;)
    Sinon, c’est quoi les Totaux des classements Scratch, notamment ceux en rouge ???

  10. arthurbaldur dit :

    En noir, le classement réel. En rouge, le classement ramené sur une base de 1000 pour pouvoir comparer facilement les années (le nombre de coureurs étant différent chaque année).
    Les totaux correspondent aux nombres de finishers pour chaque année. :)


Trackbacks/Pingbacks

  1. Arthurbaldur | Lyon Urban Trail, le 2 Novembre 2008 15 11 08
  2. Arthurbaldur | Bilan Sportif Année 2008 03 01 09
  3. Arthurbaldur | Programme des réjouissances pour 2009 … 12 01 09
  4. Arthurbaldur | The North Face Ultra-Trail du Mont-Blanc, le 28 août 2009 27 05 10

Leave a Reply