Arthurbaldur

Le songe d’une nuit d’hiver
Subscribe

Le Cross de la Feyssine, le 6 février 2011

février 07, 2011 By: Arthurbaldur Category: Compétitions, Course à pied, Cross

C’est jour de cross aujourd’hui, plus exactement celui du 6eme cross de la Feyssine organisé par l’ASVEL. Ce n’est pas la grande forme en ce moment. Quelques douleurs au genou droit et dans le bas du dos se disputent ma préférence et ont perturbé quelque peu mon entrainement depuis l’Hivernale des Coursières.

Le cross de la Feyssine termine un cycle de travail de vitesse de 5 semaines qui à défaut de faire progresser ma vitesse de base a pour objectif de la maintenir ce qui n’est déjà pas si mal. Les séances s’enchainaient plutôt bien, je semblais avoir retrouvé de bonnes sensations notamment sur les séances à allure 10 km mais cela n’a pas duré. Ma dernière séance de 6x1000m s’est transformée en un 3x1000m poussif et les 6′ effectuées vendredi soir n’étaient guère concluantes ou du moins pas à la hauteur de mes espérances.

Peut-être quelques restes d’une année 2010 bien chargée mais probablement aussi que les quelques heures de sommeil qui me font défaut en ce moment n’ont pas joué en ma faveur. Qu’à cela ne tienne je ferai de mon mieux.


La feyssine prend des allures de camp retranché.

Tazounet est passé me prendre en voiture avec Eric son compère de club lui-même accompagné de sa fille qui est en catégorie cadette. Le cross c’est une affaire de famille.

Nous arrivons à la Feyssine avec une marge de temps confortable. Suffisamment pour retirer nos dossards tranquillement et nous échauffer avec soin. Des marabouts kaki, vestiges militaires d’un passé révolu, donnent à la Feyssine des allures de camp retranché dans la clarté blafarde de ce matin brumeux. Ouf elle était longue celle-là. Sur chacun, un panneau nous informe judicieusement du service rendu. Renseignements, inscriptions, buvette … Le panneau inscriptions suffira à notre bonheur pour le moment.

Le marabout vestiaire sera notre seconde étape de la matinée. Il fait encore un peu frais mais le soleil ne devrait pas tarder à pointer le bout de son nez. Un t-shirt manches courtes et un corsaire suffiront à mon bonheur sans oublier mes gants et mon bonnet SaintéLyon pour me préserver des courants d’air. Papy Arthur fait du cross. Je laisse à moins frileux que moi le port du débardeur.
(suite…)


Le Cross des Papillotes, le 18 décembre 2010

décembre 28, 2010 By: Arthurbaldur Category: Compétitions, Course à pied, Cross

Aujourd’hui, c’était jour de reprise. Depuis mon épopée hivernale dans les Monts du Lyonnais je n’ai rechaussé qu’une fois mes runnings. C’était jeudi soir pour une petite séance de 45 minutes histoire de tester l’état du bonhomme. Bilan : 30 minutes avec d’excellentes sensations et des jambes de toute première fraicheur. Bon, tout cela a disparu subitement et les 15 dernières minutes ont été un peu moins agréables, mes guiboles m’ont gentiment rappelé à l’ordre.

Mais 30 minutes de bonnes sensations, c’est largement suffisant pour le programme du weekend. Après une LyonSaintéLyon, il n’y a pas mieux qu’un petit cross pour se remettre dans le bain. Ca vous décrasse les poumons, ca vous chauffe les cuisses et c’est sacrément bon pour le moral. Ca tombe bien ce samedi avait lieu le cross des Papillotes.


Le parc de la Sathonette à Saint-Maurice de Beynost.

Il se déroule à Saint-Maurice de Beynost dans le parc de la Sathonette. Il propose, entre autres, une épreuve destinée aux catégories masculines de cadets à vétérans d’une distance de 5190m. Le parcours est composé d’une boucle de 1330 m à parcourir 3 fois puis d’une dernière boucle de 1200 m pour conclure en beauté. Deux grimpettes pour atteindre le point haut du parc, une petite bosse entre deux arbres pour ajouter du piquant et beaucoup de virages pour travailler les relances, bref tout ce qu’il faut pour ventiler à fond et faire crier grâce à vos cuisses !

Je m’aperçois d’ailleurs que je m’étais quelque peu gaufré dans la longueur du tracé l’année dernière. Je pensais avoir couru 4 boucles de 1200 m … Cool, voilà qui gonfle un peu ma moyenne.
(suite…)


Le Cross de la Feyssine, le 31 janvier 2010

février 09, 2010 By: Arthurbaldur Category: Compétitions, Course à pied, Cross

Maravage et fumage sont les deux mamelles du cross …

Après ma balade de 33km dans le Pilat à l’occasion du Pilat Winter Raidlight Trail, me voici de retour sur un cross. Ma deuxième participation dans cette discipline après le Cross des Papillotes. C’est qu’on y prend vite goût à ces petites plaisanteries. Ca fait mal aux cannes, les poumons sont en feu mais purée qu’est-ce que c’est bon de se défouler tous en cœur dans la joie et la bonne humeur. J’ai l’impression de retrouver la cours de récré quand j’étais gamin. Il n’y a rien de plus ludique qu’un cross. C’est quand même surprenant qu’il y ait si peu de non licenciés dans les pelotons.

J’ai tendance à me transformer en diesel depuis que j’ai toqué à la porte de l’ultra. J’essaye de travailler un peu ma vitesse ce début d’année pour limiter les dégâts. Participer à quelques cross, c’est du tout bon.

N’étant pas licencié, je n’étais pas sûr de pouvoir participer à une épreuve ce dimanche. J’ai bien envoyé un mail à l’Office des Sports de Villeurbanne pour en savoir plus mais il est resté lettre morte. Pas la moindre petite réponse de l’osvilleurbanne. Allo, il y a quelqu’un ? L’ASVEL a été nettement plus efficace sur le coup. Je remercie Julien Langlet (Coach Athlé Santé à l’ASVEL) pour toutes ses précisions. L’épreuve n°5 est un cross populaire de 2300m non chronométré et sans classement, c’est bien ce que je craignais. Mais je découvre avec soulagement que l’épreuve n°1 est ouverte aux non licenciés. C’est une épreuve d’une longueur de 5150m ouverte aux catégories de junior à vétéran.

Claire, ma fille aînée, sera également de la partie en catégorie minimes pour une épreuve de 2650m. Elle va pouvoir venir supporter son papou pour une fois. Quand je dis supporter, c’est à sa façon. « Papa, on dirait que tu vas vite en te regardant mais quand on voit les résultats, t’es plutôt lent … ». Merci pour ma pomme. Bon, dans le fond, elle n’a pas tort mais pour ce qui est du tact, elle a une belle marge de progression.

J’ai fait des misères à mon cochon rose la veille pour m’offrir les indispensables chaussures de cross. Depuis le temps que j’avais envie de labourer le terrain avec des pointes … Je les ai. Les mêmes que Tazounet. Des Adidas RLH Cross assorties à mon maillot finisher des templiers. Une chaussure blanche qui ne devrait pas le rester longtemps et une noire comme le grand blond sauf que je suis brun. J’inaugure mes pointes de 15mm flambant neuves parce que je le vaux bien et que Tazounet me les a conseillées.
(suite…)