10km de Caluire 2007

Nouveau record. 41’52″.

Caluire 2005 : 44′42 311/729, 102/188 VH1
Caluire 2006 : 42′37 262/1025, 80/243 VH1 gain 2′05″
Caluire 2007 : 41′52 234/1062, 79/273 VH1 gain 45″

Bon le gain n’est pas extraordinaire, 45″. Surtout si on le compare au 2’05 gagné entre 2005 et 2006 mais bon il y a gain et c’est déjà pas mal.

D’autant que cela met fin à la série noire des courses effectuées sans amélioration du chrono, la claque du 10 km de Bron et la stagnation au semi marathon de Lyon. Je commençais à me demander si je n’avais pas atteint mes limites. 😉

J’ai effectué une coupure de quelques jours après le Semi Marathon de Lyon, histoire de me ressourcer un peu. Je ne pouvais pas caser un plan 10km complet pour Caluire, je me suis donc contenté des 3 dernières semaines du plan 305Bis. Un plan 10km en 5 semaines avec 4 séances par semaine.
Rendez-vous était donc pris ce dimanche matin avec le Team Athlète Endurance Lyon au grand complet, Biscotte, Nours et Taz le diable. Un temps magnifique mais plutôt frais voir glacial. Marie-Hélène s’est décidée à venir avec les filles. Elle pensait pouvoir papoter avec madame Taz qui n’était pas là. Du coup pour qu’elle ne s’ennuie pas nous lui avons confié la logistique. :mrgreen:
Tu peux prendre des photos ? Tu peux prendre les gants ? Tu gardes mon sac ? J’ai honte … 😳
Bah ce sera bientôt mon tour quand elle participera aux cross auxquels participe l’AC Tassin.

Service minimum pour l’échauffement. Un allez retour jusqu’au panneau 1km histoire de faire découvrir à mes acolytes la petite descente juste après le départ. Les sensations sont bonnes, elles l’étaient aussi à Bron. 😕

On se place sans trop tarder dans le sas. Le 10 km de Caluire est une course très populaire, familiale et il vaut mieux être bien placé au départ si on veut espérer s’extraire rapidement du peloton. Nous sommes à la limite entre le sas de licenciés et le reste du peloton.

10 km de Caluire 200710 km de Caluire 2007
Des nez très légèrement rosés … non ce n’est pas encore la bière … juste le froid

C’est parti, on piétine un peu, ça accélère par à coups, on slalome beaucoup. Un coureur se vautre de tout son long juste devant moi, j’ai juste le temps de faire un bond de coté pour l’éviter. Je me retourne pour voir si il s’est fait mal, mais je suis pris dans le flux des coureurs. Je vois Taz se faufiler devant … il est parti vite le bougre.

[google -2525956214941355272 10 km de Caluire 2007]Ambiance au départ … plutôt dense n’est ce pas ?

Le peloton est très dense, la rue est fermée totalement à la circulation pour cette première boucle. Je prend le rythme, en surveillant l’allure avec le polar. J’essaye d’être raisonnable dans la descente pour ne pas trop solliciter les guiboles et je maintiens tant bien que mal le tempo dans la montée qui nous amène au premier passage sur la voie verte.

« coucou, t’es encore parti trop vite … » et voilà Biscotte qui me dépose tranquillement sur place. Merde ils vont me rejouer le même mauvais scénar de Bron … je vais me retrouver encore dernier du Team. Dure réalité pour le vétéran du groupe. 😆 Je n’essaye même pas de m’accrocher, il est passé trop vite et je le perds rapidement de vue.

Je remonte la voie verte en faisant le yoyo avec quelques coureurs … un coup devant un coup derrière. On passe la clinique protestante à la fin de la voie verte et c’est le retour vers le point de départ. Mes suporters sont là … c’est bon pour le mental des encouragements. J’ai une vitesse assez homogène sur cette première boucle. Je passe le 5ème kilomètre en 20’59. Ravitaillement à la volée comme un vrai pro … je prend un gobelet, je m’en fous de partout, j’étouffe à moitié et je me fais une raison en continuant mon chemin …

10 km de Caluire 2007
Le passage au 5ième … juste avant le ravitaillement

Cette seconde montée n’a pas arrangé le timing, 4’27 entre le 6ième et le 7ième kilomètre …

Nours m’est passé devant un peu plus tôt lui aussi, je ne sais plus quand exactement en me disant « coucou , ça va ? » Ben oui ça va mais faut arrêter de me doubler … c’est pas bon pour mon égo.
Et là surprise, je m’aperçois que Nours est là, juste devant. Je me glisse derrière lui ni vu ni connu histoire de ne pas lui donner l’envie de me lâcher. Bon c’est pas évident, il a de bon reste du semi même si il n’a pas couru depuis 15 jours. Je finis par me maintenir un peu à coté.

Kilomètre 8 … 33’51 … merde … on est pas dans les clous pour être en dessous de 42′ … je lâche tout ce que j’ai.
Je ne sais pas si Nours suit … non il n’a pas l’air. Je me concentre pour maintenir mon effort. On passe la clinique. On se dirige vers le stade. C’est pas cette rue, la prochaine. Allez encore. Je rentre sur le stade. J’essaye de relancer un peu, grapiller quelques secondes pour le fun … le plaisir de s’arracher.

Ca y est … moins de 42′ … combien exactement ? je sais pas. Ah oui penser à arrêter le polar …
Je récupère un peu. Nours me rejoint. Contrat rempli, excellente journée.

10 km de Caluire 200710 km de Caluire 2007
L’arrivée de Taz le diable 
10 km de Caluire 200710 km de Caluire 2007
Foulée gracieuse pour Biscotte … apnée pour le sprint final d’Arthur …

En plus que demande le peuple, pour le réconfort, côté bière ça a été Bizance … une petit blanche de Nours et une blonde de Taz qui avait même pensé à apporter son décapsuleur … tout ça en grignotant un bon petit saucisson de Biscotte.
Bon m’sieur météo aurait pu se calmer côté vent, ça m’aurait éviter une bonne crève mais le chrono n’aurait peut-être pas été le même. Il faut savoir ce qu’on veut. 😉

10 km de Caluire 2007
Avec Nours à l’arrivée.

Récapitulatif :

41’52
Rang Gen. 234/1062 Rang Cat. 79/273 VH1

Cadeau 10 km de Caluire 2007
Le t-shirt …

Le site : 10km de Caluire

Share This