Je n’ai que très rarement envie de prendre la voiture dans la semaine pour aller m’entraîner dans les Monts D’or. Et pourtant il faut bien que j’absorbe ma dose hebdomadaire de dénivelé pour espérer encaisser les 4885m de D+ du Grand Duc.

Heureusement, il y a les escaliers …

… car je n’ai pas trop envie de rester confiner dans une salle sur un stepper comme mamanpat. J’ai vu que tu as tenu plus d’une heure dessus en semaine 19. Sacrée volonté …

Je ne suis pas non plus un fada du colimaçon comme Biscotte qui fait de la course en côte dans sa tour … 14 étages !!! Il est à combien ton meilleur chrono ?

Ce ne sont pas les escaliers qui manquent à Lyon. Les collines de la Croix-Rousse et de Fourvière en regorgent. Plus ou moins longs, plus ou moins raides, urbains ou d’un aspect plus bucolique, il n’y a que l’embarras du choix pour se faire une petite séance de grimpette. Mais parmi eux il y a une catégorie un cran au-dessus : Les « Sural Killer ».

La montée de la Sarra en fait partie à coup sûr … 121m de D+, longueur, raideur, dimension idéale des marches … un vrai régal pour les jambes et le coeur. Les adeptes du stepper d’extérieur grandeur nature ne s’y trompent pas : il est courant de voir un coureur faire des aller retour à la Sarra en particulier sur la partie haute de la montée. La plus humaine …

La montée est composée de deux escaliers séparés par le chemin de Montauban qu’il faut suivre sur une trentaine de mètres à plat. L’idéal pour reprendre son souffle.

La première partie, la plus raide, débute sur le quai Pierre Scize à proximité de la passerelle de l’Homme de la Roche et va longer la villa qui domine les quais de Saône du haut d’un éperon rocheux qui supportait anciennement le château de Pierre Scize.

Après le chemin de Montauban, la seconde partie nous emmène sur le plateau de Fourvière qu’elle rejoint au niveau du jardin Pierre Thévenin à proximité du cimetière de Loyasse. Il est possible à partir de là de rejoindre l’esplanade de Fourvière par le Jardin des hauteurs. Cette partie est plus large, l’escalier est bordé par un collecteur d’eau et par une bande de végétation.

Généralement ma séance n’est pas composée uniquement des seuls aller retour dans cette montée … ce serait un peu lassant. Vendredi par exemple, je me suis entraîné avec les bâtons pendant 45 minutes sur la piste de descente VTT de la Sarra, j’ai poursuivi par une séquence escalier dans la montée de la Sarra et j’ai fini en beauté dans la montée Nicolas de Lange.

Une bonne séance de 90 minutes et 635m de D+. J’avais une pêche terrible. Un peu trop d’ailleurs. Je n’ai pas du tout senti venir l’inflammation du tendon d’Achille qui m’a privé de sortie ce week-end. Je suis content pour une fois ce n’est pas la jambe droite qui fait des siennes. Pas grave j’en ai profité pour me faire deux bonnes grasses matinées et je reprendrai l’entraînement tranquillement mardi soir. Enfin j’espère … c’est pas gagné.

Share This