Arthurbaldur

Le songe d’une nuit d’hiver
Subscribe

Archive for the ‘Retour d’expérience’

The North Face Ultra-Trail du Mont-Blanc, quel équipement choisir ?

août 27, 2012 By: Arthurbaldur Category: Course à pied, Retour d'expérience

C’est un grand classique de la saison. A l’approche de The North Face Ultra-Trail du Mont Blanc, UTMB pour les intimes (ça a du bon les acronymes pour économiser de la salive), les articles sur le choix du matériel et l’optimisation du poids du sac à dos foisonnent subitement sur la toile.

Devrez-vous renoncer à votre boxer imprimé léopard et à la chaleur de sa doublure synthétique imitation fourrure de lama pour gagner quelques grammes ? Ceux-là mêmes que vous n’avez pas réussis à arracher à votre adiposité abdominale de jeune quadra par manque de volonté. A voir …

La liste du matériel obligatoire est longue comme un jour sans pain. Malgré tout, ce canevas imposé par les organisateurs laisse suffisamment de latitude aux coureurs et les innombrables produits proposés à la vente élargissent considérablement le champ des possibles.

Entre le coureur regrettant amèrement de ne pas avoir acheté un sac de 30l et le stakhanoviste à la recherche du moindre gramme superflu, se trouve certainement la vérité ou plutôt tout un panel de vérités. Question de prix, d’expérience sur le terrain, de sensibilité personnelle … Vive la diversité.

En voici une version, la mienne. Elle est pensée pour un coureur sans assistance, un vrai, un dur, un tatoué mais qui n’a rien contre un peu de confort dès lors que la météo fait des siennes. Les indications de poids sont données pour mon corps d’Apollon sur le retour : 1m82 tout déplié, 67kg tout mouillé (mais faudrait pas trop retarder la date du départ) et un 46 fillette pour ce qui est de mes petons. Une pointure indispensable pour une stabilité maximale lors des franchissements des cols toujours très venteux. Pour le reste, vous pouvez toujours me contacter en mp, mais je ne vous garantis rien.
(suite…)


Bichonner vos pieds pour l’ultra

août 12, 2009 By: Arthurbaldur Category: Course à pied, Retour d'expérience

Bichonner vos pieds pour l'ultra

Vous vous êtes entraîné sérieusement pendant de longues semaines, vous êtes frais et dispo après une période « à faire du jus », vous avez soigné votre alimentation, vous avez fait le plein de sommeil réparateur et vous avez préparé un matériel utilisé maintes fois … mais quid de vos pieds ?

S’il est une partie du corps qu’il faut bichonner pour finir dans de bonnes conditions une course au long cours, c’est bien vos pieds. Une préparation soignée en amont de la course est indispensable. Les frottements permanents de la peau avec les chaussettes et les chaussures engendrent une irritation de l’épiderme qui évolue en brûlure. C’est l’ampoule (ou phlyctène) et la formation d’une bulle douloureuse.

Certains penseront pouvoir y échapper. Ce sera effectivement souvent le cas sur des courses de quelques heures à condition que vos chaussures soient adaptées à votre morphologie. Avec les durées de courses rencontrées sur les ultra, les problèmes sont amplifiés. Il est bien difficile d’échapper à un échauffement cutané après 20 heures de course et ce d’autant plus si les conditions météorologiques ne sont pas favorables.

A la préparation des pieds en amont doit venir s’ajouter un soin des pieds pendant la course. J’avais négligé cet aspect de la question pour la CCC car je n’avais jamais rencontré de problème lors de mes précédentes compétitions. La sanction ne s’est pas fait attendre. Une bonne ampoule juste après un changement de chaussettes à Champex.
(suite…)


La SaintéLyon, quel équipement choisir ?

décembre 02, 2008 By: Arthurbaldur Category: Course à pied, Retour d'expérience

A moins d’une semaine du départ de cette nouvelle édition de la SaintéLyon, il est grand temps d’apporter les dernières touches au matériel préparé et validé pour cette occasion. Ben oui, vous êtes censés l’avoir validé pendant les sorties longues de votre plan d’entraînement histoire d’éviter les mauvaises surprises … Et des mauvaises surprises, il peut y en avoir, même lorsque l’on a déjà utilisé son équipement au cours des deux dernières éditions de cette balade nocturne.

Samedi, j’ai effectué une dernière sortie avec un peu de volume (1h40) avec mon compère Taz le Diable en fin d’après-midi. Une petite révision de nuit sur un parcours mixte avec des chemins très proche de ce que l’on va trouver entre Saint-Etienne et Lyon. Bon je traduis : des chemins très boueux avec des flaques énormes, quelques portions caillouteuses souvent recouvertes d’un épais tapis de feuilles mortes. Le tout dans une ambiance particulièrement humide et crue.
L’occasion de m’apercevoir que les gants de soie idéals par temps froid et sec ne sont par contre pas adaptés en cas de pluie … Mouillé en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, ils donnent l’impression désagréable d’avoir les mains plongées dans une fontaine d’un village du Haut Doubs au mois de janvier. Subir cela pendant 8h00 (ben oui, je ne m’appelle pas yanshkov, il faudra bien cela à votre humble serviteur) n’est pas un facteur contribuant à la bonne réussite de votre objectif.

Bref attention à la météo. Il faudra pouvoir faire évoluer votre tenue en fonction du froid et de l’humidité et prévoir que la température au point culminant du parcours (850m en pleine campagne) sera forcément plus basse que celle du point de départ (500m en ville). La température ressentie sera également plus basse au petit matin, juste avant le lever du jour, d’autant que la fatigue accumulée au fil des kilomètres sera là pour accentuer cette sensation.
(suite…)